Articles scientifiques

Place de la pleine conscience dans la prise en charge de l’obésité et des troubles du comportement alimentaire – Yasmine Lienard

Résumé Pratiquer la pleine conscience consiste à porter attention à l’instant présent, prendre le temps d’observer ce que l’on fait et ce que l’on mange avec curiosité et déve-lopper une attitude bienveillante envers soi-même et l’environnement. Il existe de nombreux protocoles incluant désormais la pleine conscience pour accompagner les patients souffrant de troubles du comportement alimentaire ou aider à une perte de poids durable dans l’obésité. Dans cet article nous proposons une mise au point sur les aspects cliniques sur lesquels la pleine conscience peut agir, pour comprendre comment l’intégrer dans la prise en charge. Nous pro-posons également une revue des études qui ont évalué la pleine conscience dans ces troubles. Cette revue montre une réduction des préoccupations autour de la nourriture, plus d’attention aux prises alimentaires, une meilleure écoute intéroceptive et une meilleure régulation émo-tionnelle. La pleine conscience induit une perte de poids modérée (environ 4 kg pour l’obésité) et améliore l’impulsivité alimentaire. Cette approche semble donc être un outil intéressant pour le traitement les troubles du comportement alimentaire et de l’obésité. © 2018 Soci´et´e franc¸aise de nutrition. Publi´e par Elsevier Masson SAS. Tous droits r´eserv´es. KEYWORDS Meditation; Mindfulness; Feeding behavior; Obesity Summary To practice mindfulness is to pay attention to the present moment, take the time to observe what we do and eat with curiosity and develop a caring attitude towards oneself and the environment. There are many protocols including mindfulness to help patients with eating disorders or help with lasting weight loss in obesity. In this article, we provide an update on the clinical aspects that mindfulness can act on, to understand how to integrate it in the care. Adresse e-mail : yasminelienard@yahoo.fr

article CND pleine conscience TCA paru

Mapping modalities of self-awareness in mindfulness practice: a potential mechanism for clarifying habits of mind.

David R.Vago

Voici un article très intéressant avec ci-après le résumé en français :

« Pour mieux comprendre les mécanismes neurobiologiques par lesquels les pratiques basées sur la pleine conscience fonctionnent dans un contexte psychothérapeutique, cet article détaille la définition, les techniques et les objectifs de la formation à la pleine conscience décrits par sa tradition bouddhiste d’origine et par ses modèles neurocognitifs contemporains. La théorie sur la façon dont les processus mentaux inadaptés deviennent habituels et automatiques, à la fois du point de vue psychologique bouddhiste et occidental, est ici incluse. Des techniques spécifiques de notation et d’étiquetage dans la méditation de vigilance ouverte, décrites dans les traditions contemporaines Theravada et Occidentales, sont mises en évidence comme fournissant un accès unique à de multiples modalités de conscience. Les mécanismes potentiels explicites et implicites sont discutés par lesquels de telles techniques peuvent contribuer à transformer les habitudes inadaptées de l’esprit et les biais perceptifs et cognitifs, améliorer l’efficacité, faciliter l’intégration, et fournir la flexibilité pour basculer entre les systèmes d’auto-guérison. Enfin, un modèle est fourni pour décrire le moment auquel les pratiques de notation et d’étiquetage peuvent influer sur les différentes étapes du traitement neuronal de bas et de haut niveau. Des hypothèses sont proposées concernant les deux niveaux de traitement par rapport à l’étendue de la pratique. Les implications pour la nature de l’expérience subjective et l’auto-guérison en ce qui concerne ses habitudes d’esprit, son comportement et sa relation avec le monde extérieur sont également décrites. »

Article en anglais de David R. Vago, de la Harvard Medical School, Massachussets.

Reconstructing and deconstructing the self: Cognitive mechanisms in meditation practice.

Cortland J. Dahl,Antoine Lutz, Richard J. Davidson

Voici un article écrit par des spécialistes de la méditation, des sciences cognitives et des neurosciences.

Extrait :  » Les processus primitifs automatiques de la fusion expérientielle, l’auto-schéma inadapté et la réification cognitive sont les cibles de la pratique attentive dans la méditation. Dans la littérature scientifique, le terme  » méta-conscience  » a été utilisé pour décrire la fonction cognitive d’être conscient des processus de la conscienceEn l’absence de méta-conscience, nous devenons « fusionnés » avec notre propre expérience. La méditation favorise l’entraînement aux capacités « méta cognitives » ou « méta conscience »…

Lien vers l’article original.

Traduction et résumé approfondi de l’article en français (traduction : Audrey Pinard)

Questionnaire à 5 facettes pour évaluer la pleine conscience

FFMQ